enregistrerfermerprécédentsuivant
zoom
le rêve du chevalier
Antonio de Pereda, le rêve du chevalier (1650)
justesseantiquiter

voleur

D'un côté la vie intérieure, le ressenti pur, presque animal, avant toute gymnastique de l'esprit. De l'autre la profusion des données, la frénésie des concepts, l'assurance des protocoles, les situations reproductibles, en route pour la maîtrise du réel. Quelle folie ! L'être devenu sujet de discussion, opinion facile, quelques mots qui sonnent juste dans un document ou un livre, une photo dans la marge si on a de la chance. Au point que plus personne ne semble s'étonner de la morale, non de son contenu, au fond peu importe, mais de son existence même.
ce site rassemble quelques textes de jeunesse d'Olivier Pibarot - tous droits réservés