enregistrerfermerprécédentsuivant
zoom
femme lavant le linge
Morland, femme lavant le linge (1750)
la grande penséeinconnu

la parole et l'homme

Dans le fond, je ne comprends de la messe ni ce qui est dit ni la manière dont c'est dit. Cela semble plus proche d'un formatage dogmatique, d'une élévation grandiloquente que d'une écoute attentive, d'un cheminement en profondeur. Le message du christ est moderne, je veux dire par là : Il est humain. Pas d'idéal ni de certitude, pas d'écrit sinon une parole vivante, un dialogue avec ses proches autour du quotidien, des mots comme amour et quelques paraboles qui forcent l'interprétation c'est-à-dire un positionnement personnel. Il se fait homme, au delà de toute rationalité, un simple témoignage de vie, de sa présence en ce monde. Quel message aurait pu être plus limpide ? Pourtant, en dépit de ces précautions minutieuses, il fut récupéré puis digéré en cette matière grise qui s'étire aujourd'hui en bibliothèques entières, de textes en textes, de prières en prières, de vérités en vérités. Le problème de notre temps, c'est de ne pas avoir saisi sa vraie grandeur, d'être encore à le chercher comme on cherche une formule de chimie. Nous sommes prisonniers de nos peurs. Nous n'avons pas compris en quoi sa parole s'était faite chair.
Clerambault - Miserere
Les demoiselles de St Cyr
ce site rassemble quelques textes de jeunesse d'Olivier Pibarot - tous droits réservés