enregistrerfermerprécédentsuivant
zoom
madame Hamilton avec un chapeau de paille
Romney, madame Hamilton avec un chapeau de paille (1785)
particules affectivesconstruire

départ

Quand tu partiras, il n'y aura pas de pleurs. Les effusions de dernière minute prennent des airs de bilan, comme si nos sentiments pouvaient relever d'une comptabilité. Je ne jouerai pas non plus de ces rôles de façade, formules prêtes à vivre derrière lesquelles il est si facile de s'oublier. Je ne serai ni admirateur, ni amant, ni ami. Il n'y aura pas d'image, aucun désir. Une dernière fois, je me remplirai de ta présence. Sans mots, sans larmes, sans artifices, je ne ferai que t'aimer.

ce site rassemble quelques textes de jeunesse d'Olivier Pibarot - tous droits réservés