enregistrerfermerprécédentsuivant
zoom
la mère de l'artiste
Gauguin, la mère de l'artiste (1889)
toccatanumérique

présent

Le temps d'en prendre conscience et ce n'est plus la sensation que je goûte mais un vague ersatz issu du monde figé de mes souvenirs. Ce qui est présent dans le présent appartient déjà au passé. Je ne vis que par ce qui m'échappe, ce que je n'ai pas encore imprimé. Quand tout est bien calculé, petit geste du quotidien ou grand projet, à quoi bon le réaliser puisqu'il appartient déjà au passé ? Certains me donnent l'impression que je peux deviner leur avenir. Ils optent pour du prêt-à-vivre, en quelque sorte. Peu importe que cela se réalise ou non, en un sens, ils sont déjà morts.
ce site rassemble quelques textes de jeunesse d'Olivier Pibarot - tous droits réservés